L’arme De Diversion

Macky se sert t’il du leader de PASTEF, à travers des intimidations politiciennes pour tenter la diversion et enfoncer certains faits de l’actualité, encore plus essentiels.
La campagne d’étouffement et de détournement des objectifs enclenchée depuis belle lurette, se poursuit et ne cesse de divertir l’opinion dans des moments où les yeux ne devraient être risé que sur les situations économiques, catastrophiques du pays.
La polémique autour du financement des partis politiques avec le cas PASTEF cité en exemple, indexé pour des formes de collecte, supposées illégales et non conformes aux règles prévues par la loi, semble avoir un objectif caché de détourner l’opinion par rapport aux questions de l’heure. Une stratégie de plus, du régime pour se passer des problémes réels des populations.
Ces moments difficiles des pêcheurs artisanaux, sénégalais qui n’arrivent plus à joindre les deux bouts, autrement dit, la pêche artisanale, dans plusieurs régions côtières du pays, ne nourrit plus les acteurs. Le secteur se heurte à la fréquence exagérée de navires étrangers dans les océans sénégalais, cause pour laquelle, les jeunes pêcheurs s’adonnent comme principal recours, la traversée de l’Atlantique pour ainsi rejoindre les côtes espagnoles. Plusieurs milliers de jeunes du pays ont péri en mer et toujours pas de réponses adéquates pour contrer efficacement ce fléau.
Le taux de chômage gravite en temps record, caractérisé par la fermeture de milliers d’entreprises sous la pression des péripéties de la pandémie du coronavirus.
La pauvreté gagne du terrain dans le nord du pays selon des études probantes.
Les aides sociales décrétées par l’État accusent du retard dans certains foyers, et désertent parfois même.
Face à la prolifération des impacts du Covid19, les ménages ne tiennent presque plus, ce qui accentue les formes de violence.
L’insécurité et la délinquance juvénile font rage dans plusieurs contrées du pays, face à la faiblesse de la capacité de riposte des forces de l’ordre.
Viennent s’ajouter à cette cuisson de problématiques, les dérives dans le foncier qui récoltent les ires des populations et la confiscation des terres de paysans locaux au profit d’entreprises privées étrangères.
Alors le régime en bon planificateur politicien convoque le jeu de la diversion, en ouvrant la même brèche qui lui sert d’échappatoire. Ainsi attaquer le leader de PASTEF devient le sport favori des gens du pouvoir pour détourner la masse intellectuelle de l’actualité socioéconomique.
Les règlements de comptes politiciens n’ont jamais donné à boire ni à manger à une population, faisant face à un état dramatique de pauvreté.

Author: La Rédaction

26 thoughts on “L’arme De Diversion

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée.