L’Opposition Sénégalaise Pourra-t-elle S’Unir Et Faire Face À Benno Bokk Yakkar

Les Sénégalais doivent retourner aux urnes, le dimanche 23 janvier 2022, pour élire leurs maires. Benno Bokk Yakaar, la coalition qui a amené Macky Sall à la présidence de la république, ferait figure de favorit. Elle est soutenue par quelques hommes politiques d’envergure dont Moustapha Niasse de l’Alliance des Forces du Progrès (Afp), président de l’assemble nationale, d’Aminata Mbengue Ndiaye du Parti Socialiste (PS), par ailleurs présidente du Haut Conseil des Collectivités des Territoire (HCCT) et Idrissa Seck président du parti (Rewmi) actuel président du Conseil Economique Sociale et Environnement (CESE). Ce dernier est par ailleurs le candidat qui est arrivé deuxième aux dernières présidentielles du 24 février 2019.
Les élections locales de 2022 seront-elles une confirmation pour la mouvance présidentielle même si il y’a eu beaucoup de chamboulements sur la scène politique?
Qu’en sera-t-il de la nouvelle l’opposition sénégalaise avec de nouvelles coalitions qui voient le jour ?

Les dessous d’une union

Une coalition de l’opposition, qui comprend entre autres le Pastef d’Ousmane Sonko, le Parti de l’Unité et du Rassemblement (PUR) de Serigne Moustapha Sy, de Taxawu Dakar avec Khalifa Ababacar Sall, de l’ancien ministre libéral Aida Mbodji, de Malick Gackou du Grand Parti, de l’ancien porte-parole du parti rewmi Abdourahmane Diouf, de l’ancien vice-président dudit parti Déthié Fall respectivement dirigeant actuel de parti Jombunu et du parti république pour progrès Disso ak askanwi et de Bougane Gueye Dany de Gueum Sa Bopp. Après plus de deux mois de discussions ces leaders ont réussi à se mettre d’accord sur le fond de leur coalition dénommée Yewwi Askan Wi, qu’ils ont lancé le 2 septembre dernier pour s’unir face à la mouvance présidentielle lors des prochaines élections locales, c’est l’objectif de ce rapprochement entre ces différents partis de l’opposition.

Cette nouvelle coalition pourrait jouer un role important pour multiplier les chances de l’opposition de remporter les élections locales » face à Benno ; mais elle devra d’emblée régler les zones d’ombre qui existent en son sein et avec les autres partis de l’opposition.

D’abord avec des formations comme le Parti Démocratique Sénégalais de l’ancien président de la république maitre Abdoulaye Wade, de Bokk Guiss-guiss de Pape Diop de Mamadou Diop de Croix, qui par un communiqué sorti le mercredi le 1 septembre 2021 ont montré leur désaccord face à la coalition Yewwi Askan Wi, mise en place par Khalifa Sonko et Cie. Pour les libéraux cette prouesse politique ne semble pas être sur une bonne voix. En effet, le Parti du père de Karim Wade estime qu’il existe dans cette coalition plusieurs jeux dans l’ombre ainsi que des détours et subterfuges inutiles qui plombent toute initiative de cette nature.

Mais Yewwi Askan Wi devra également se souder avec le Congrès de la Renaissance Démocratique et la Coalition jotna qui ont aussi dénoncé la manière dont les initiateurs de cette coalition ont procédé. Selon ces derniers, cette coalition a manqué de loyauté. Alors que des discussions étaient en cours, ils ont décidé d’annoncer une conférence de presse sans pour autant avoir pris en compte les discussions en cours et un certain nombre de préalables…
Il y’a quelques jours Thierno Bocoum, le leader du mouvement Agir, expliquait lui que cette coalition est une « alliance calculée et politicienne contre l’opposition » et refuse donc de l’intégrer.

Les Atouts de l’union

Si l’opposition veut faire partir le régime de Macky et espérer rafler le maximum de collectivités locales et de sièges à l’Assemblée nationale puis aux élections présidentielles de 2024, elle n’aura d’autre choix que de s’unir pour faire face au « rouleau compresseur de la majorité actuelle ». Elle doit avant de se lancer dans la coalition prendre des précautions afin qu’elle n’éclate à cause de conflits égos, des chocs d’ambitions appuyées par un manque de confiance. Cette unité consistera d’abord à réunir les parties prenantes pour discuter sur les objectifs de la coalition, la manière de procéder, l’organisation du travail en vue de construire des consensus et des accords solides, car l’éclatement de l’opposition va permettre au chef de l’état Macky Sall de se sentir davantage plus à l’aise dans le déroulement de sa stratégie de battre l’opposition comme lors des locales de 2014 et des législatives de 2017 ou Benno Bokko Yakkar a remporté plus de 125 sièges.

Seydou Nourou Niass sunupost.com

Author: S. N. NIASS

3 thoughts on “L’Opposition Sénégalaise Pourra-t-elle S’Unir Et Faire Face À Benno Bokk Yakkar

  1. Putin’s People: The Times Book of 2021 –

    The Story of Russia’s History and Politics
    He says the largest book ever produced, in which modern Western scholars acknowledge Putin’s tendency toward Russia.

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée.