Élections Locales 2022 : Imams Et Oulémas Du Sénégal Prônent Des Élections Paisibles

A un mois des élections territoriales devant se tenir le 23 janvier 2022, les évêques, imams et oulémas du Sénégal ont organisé un point de presse conjoint ce lundi 20 décembre. Ils ont lancé un appel à la paix à l’endroit des acteurs politiques ainsi qu’aux populations.

Le Sénégal s’apprête à renouveler les mandats de ses élus locaux pour les 5 prochaines années dans un scrutin devant se tenir en janvier 2022. L’atmosphère de cette échéance plane déjà sur l’ensemble du territoire sénégalais venant avec elle un vent d’adversité parfois associé à des tensions entraînant des conflits. C’est dans le but de prévenir la deuxième éventualité que les imams, oulémas et évêques du Sénégal se sont réunis ce lundi face à la presse pour faire part d’une déclaration commune.

Des guides religieux tels que : El Hadj Moustapha Gueye, Imam Moctar Gueye, Monseigneur Benjamin Ndiaye, Monseigneur Ernest Sambou et plein d’autres ont pris part à la rédaction de ce « message fraternel ». L’Abbé Augustin Thiaw qui s’est chargé de la lecture du communiqué a, dans un premier temps invité le peuple sénégalais à prier pour le Sénégal tout en confiant « le pays et ses habitants » à Dieu. « Que sa toute-puissante bonté éloigne de nous tout esprit de mal et de division! Nous en appelons ensuite à la conscience citoyenne de tous, surtout des acteurs politiques, pour adopter des comportements responsables en vue d’élections crédibles, transparentes et paisibles », dit l’Abbé.

S’adressant essentiellement aux candidats de ces joutes électorales, de tous bords confondus, les guides religieux les exhortent à faire preuve de retenue tant dans leurs propos que dans leurs actes. « En effet, personne ne doit mettre en danger la vie et la stabilité de notre Nation, à travers des propos ou des comportements qui incitent à la violence », évoque Abbé Thiaw. Les guides spirituels n’ont pas manqué de citer les « principes et valeurs » que doivent avoir en bandoulière les candidats, à savoir : « l’acceptation de la politique comme un engagement au service de la cité, le devoir de vérité, de transparence et de crédibilité ; le respect des personnes et des Institutions ; la promotion du dialogue, de la paix et de la cohésion sociale ;  l’engagement pour le respect du bien commun ; l’engagement, pour la justice, l’équité et le respect réciproque ».

Enfin, un message à l’endroit des populations a été lancé afin de les inciter à protéger ce bien commun qu’est le Sénégal. « C’est un appel à se ressaisir que nous lançons à tous, croyants chrétiens et musulmans, croyants de la religion traditionnelle, hommes de bonne volonté. Nous devons nous ressaisir tous, pour ne pas compromettre la paix au Sénégal », conclut-il.

Author: S. N. NIASS

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée.