La Gynécologue Fait Monter Deux Gaillards Sur Le Ventre De Sa Patiente

La gynécologue, Nadia Riami et la sage femme, Marieme Gueye ont comparu hier devant le tribunal correctionnel de Dakar pour homicide involontaire au préjudice d’Aminata Cissé. Cette dernière est morte avec son enfant suite à son accouchement. 
En  2015, la dame Aminata Cissé qui était au terme de sa grossesse s’etait présentée à l’hôpital Nabichoucair, à 6 heures du matin en compagnie de son mari, Hamsatou Diallo et de sa mère, Fatoumata Mbaye pour accoucher. La gynécologue Nadia Riami qui était de garde, a constaté que le dossier médical de la dame faisait état de ce qu’elle ne peut pas accoucher par  voie normale à cause de la taille du bébé qui dépassait le poids normal. Ayant constaté que le bloc opératoire était occupé, la gynéco a préféré prendre le risque de faire accoucher  par voie basse la patiente en dépit des 4 pathologies qu’elle présentait à savoir l’obésité, l’hypertension artérielle, le diabète en plus du surpoids de l’enfant. Mais pour faire naître l’enfant, elle a demandé à deux gaillards de s’asseoir sur la ventre de la dame. Malheureusement l’enfant n’a pas survécu. Idem pour la maman qui a succombé au lendemain de son accouchement. Le certificat médical fait état d’une rupture utérine et d’une infection pulmonaire. Estimant que c’est une mort évitable, le mari et la mère du défunt ont traduit en justice la gynécologue, Nadia Riami et la sage femme Marieme Gueye qui l’avait assistée, pour homicide involontaire.
Jugées hier devant la barre du tribunal correctionnel de Dakar, seule la sage femme, Marieme Gueye était présente. Cependant, elle a contesté les faits qui lui sont reprochés. Elle dit avoir suppléé le groupe  qui était de garde la nuit. Elle a repris service vers les coups de 9 heures.  Toutefois, elle reconnait avoir constaté que la patiente, Aminata Cissé présentait 4 pathologies. « L’enfant faisait plus de 5 kilos.  J’ai fait 20 ans de ‘‘salle d’accouchement’’, mais je n’ai jamais vu un enfant de cette taille. Dans les normes, elle ne devait pas être suivie par une sage femme mais par un gynécologue. Elle est arrivée jusqu’à sa 46e semaines alors que  l’intervention  devait se faire à ses 36 semaines. On l’avait programmé pour qu’elle accouche normalement car il n’y avait pas de bloc opératoire libre à l’hôpital  Nabichoucair. Mais aussi, les autres hôpitaux étaient aussi débordés. Finalement, Nadia Riami, la gynécologue m’a demandé de le faire accoucher car la tête du bébé était déjà sortie raison pour laquelle, on ne pouvait plus faire une intervention. Après accouchement, j’ai réanimé l’enfant pendant 20 minutes mais il n’a pas survécu. Je reconnais que la dame devait faire une opération mais ce n’est pas de mon ressort », a-t-elle expliqué. A propos des deux gaillards montés sur le ventre de la dame, elle dit que ces deniers l’avaient tout simplement tenu en respect pour éviter qu’elle ne bouge. «  Je l’ai surveillé jusqu’à 20 heures à ma descente mais je n’ai pas remarqué la rupture utérine ni d’hémorragie. J’ai fait ce que je devais faire. La dame est décédée suite à une crise cardiaque », s’est elle dédouanée. Mais le mari de la défunte, Hamsatou Diallo dira que sa femme est décédée dans la douleur. Selon lui, son épouse a  déjà fait 4 enfants et les accouchements se sont passés sans problème. « Après sa mort, on ne m’a pas informé que ma femme souffrait d’une rupture utérine. Mieux, on ne m’a jamais signalé qu’elle était diabétique. Elle a fait toutes ses visites prénatales même si dans le procès verbal, la gynécologue soutient le contraire.
A la maman d’Aminata Cissé de dire : « ma fille avait les lèvres enflées à cause des gros bras qui sont montés sur son ventre et a perdu beaucoup de sang… »
Marieme Mbaye, la maman de la victime garde encore dans sa tête ces mauvais souvenirs. Elle pense que sa fille devait accoucher par  césarienne.  Car de 6 heures à 13 heures, elle ne faisait que se tordre de douleur. Elle avait les lèvres enflées. Elle m’a confié que les deux gaillards qui sont montés sur son ventre pour faire sortir le bébé ont causé ses blessures. Elle était fatiguée. On l’a laissé sur place sans assistance. Elle a perdu beaucoup de sang. Ce qui a provoqué son décès », relate la maman de la défunte le ton emprunt d’émotions.
Entendu en tant que témoin, le docteur Babacar Biaye soutient que c’est après un examen physique, qu’elle a constaté la rupture utérine de la dame Cissé.  « Si le diagnostic était fait à l’avance, elle pouvait s’en sortir. Mais, tel n’est pas le cas », se désole-t-il. Interrogé à titre de simple renseignement, Dr Gassama montre que son rôle était de faire de l’anesthésie au centre de santé Nabil Choucair. «La patiente s’est endormie après l’accouchement. Elle a beaucoup saigné. L’anesthésie état risqué mais il fallait prendre ce risque pour l’opérer afin de les sauver » a t’il ajouté.
La partie civile réclame 100 millions
Selon Me Dramé, avocat de la partie civile,  on s’est focalisé sur l’accouchement. Mais, «les prévenues savaient qu’elles ne pouvaient pas prodiguer une assistante à la dame car elles n’avaient pas les compétences requises. La médecine est importante. Des l’instant qu’Aminata Cissé traînait 4 pathologies, il était inconcevable qu’elle accouche à voix basse.  On l’a laissé souffrir sur place. On dit qu’il était impossible de lui trouver une structure, mais rien ne le prouve. Lorsqu’une personne est en danger, on doit tout faire pour le sauver surtout quand il s’agit d’un médecin. Rien ne prouve ce point de chute. Les parents d’Aminata Cissé ont été interdits d’accès à la salle d’accouchement au moment où la dame souffrait. Elle a passé 6 heures dans ce centre de santé. Tout le monde savait que l’enfant avait une taille anormale. La dame, Nadia Riami n’avait pas beaucoup d’expérience. Elle savait que la dame ne pouvait pas s’en sortir. Ils ont essayé d’appeler le Dr Abdou Ndiaye quand elles étaient prises de panique mais en vain. La patiente ne pouvait pas s’allonger à cause de la douleur. Elle ne s’est pas souciée de la vie de la patiente. Il faut que cela cesse. On doit avoir plus de responsabilité. La vie est sacrée. Ce métier est un privilège. Aminata Cissé n’est pas morte de diabète, ni d’obésité, ni de tension artérielle. Sa mort est imputable à la rupture utérine. Il savait que cela allait arrivait suite à un accouchement à voix basse. Le délit de l’homicide involontaire ne souffre d’aucune contestation. Tout l’argent du Monde ne fera pas revenir Aminata Cissé », a précisé Me Dramé qui réclame la somme 100 millions de francs CFA en guise de préjudice.
2 ans ferme et un mandat de dépôt décerné contre la gynécologue
L’affaire Sokhna Astou s’est invitée à la barre. Des sages femmes sont en train d’etre jugées pour les même faits, rappelle le parquet selon qui, d’autres sont entrain de fêter la journée de la sage femme. Revenant sur les faits, le parquet dira qu’après la mort de son enfant, la dame souffrait et qu’elle avait des lèvres enflées, une peau iritée. A en croire le maître des des poursuites, le Dr Mendès a décelé une insuffisance pulmonaire dûe à une rupture utérine.  » Pour la santé, les erreurs sont fatales » a remarqué le procureur qui pense que même si on n’a pas fait les études de médecine on sait que la dame présente un tableau critique.  »La gynéco, Nadia Riami a été recalée à sa sortie d’examen pour exercer. Heureusement,  Sinon, on aurait d’autres Aminata Cissé » a informé le parquet.  Selon toujours lui, la sage femme a dit que c’est Nadia qui lui a dit de faire l’accouchement.  »Mais si elle a été prise en charge très tôt, le diagnostic de rupture pouvait être décelé », croit-il. Avant de déplorer la négligence de la gynéco, Nadia » contre qui il a requis 2 ans ferme et demande qu’on décerne un mandat d’arrêt à son encontre. A son avis, Mareme Gaye, n’a fait qu’exécuter des ordres. « Sur le plan pénal, je n’ai pas la capacité de l’imputer un quelconque délit.  Ainsi, je sollicite la relaxe en sa faveur », a-t-il dit. L’avocat de Marieme Gueye, Me Demba Ciré Bathily a suivi le réquisitoire du parquet. Le délibéré sera rendu le 2 juin prochain.

Author: bayecisse

14 thoughts on “La Gynécologue Fait Monter Deux Gaillards Sur Le Ventre De Sa Patiente

  1. It is appropriate time to make some plans for
    the future and it is time to be happy. I have read this post
    and if I could I desire to suggest you few interesting things or
    suggestions. Perhaps you can write next articles referring to this article.

    I desire to read even more things about it!

  2. Новинки фільми, серіали, мультфільми 2021 року, які
    вже вийшли Ви можете дивитися українською
    на нашому сайті Link

  3. Manglende mulighet for mistenkte til å spørre ut vitner som inkriminerer vedkommende, stor spilleautomat må det sies å
    skje en identifikasjon mellom selger og produsent.

    Here is my web site; school.nz

  4. Spot on with this write-up, I honestly believe this website needs a great deal more attention. I’ll probably
    be returning to read more, thanks for the info!

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée.