Le centre Ginddi au cœur d’une mafia du sexe

S. Adamo, une cuisinière à la retraite, a recruté trois jeunes filles du centre Ginddi qu’elle a entrainées dans un business de sexe.

Elles ont été enrôlées via une publication sur Facebook, rapporte L’Observateur dans sa parution du jour.

La proxénète S. Adamo, domiciliée à Dieuppeul, organisait des rencontres sexuelles avec ces pensionnaires dudit centre dans un appartement privé et meublé à la Cité Mixta.

D’après les informations du journal, elle mettait les filles en rapport avec des hommes moyennant 40 000 Fcfa la passe.

Cette mafia du sexe a été démontée par la brigade des mœurs. Placée en garde à vue, Adamo a été déférée hier au parquet.

Author: Binta Cisse

130 thoughts on “Le centre Ginddi au cœur d’une mafia du sexe

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée.