Investiture De COH Aux Elections Locales: La Cojer Communale Et Le Meer Dénoncent Une manipulation

A quatre mois des élections locales, des déclarations de candidatures et des manipulations tendancieuses d’iinvestitures pour briguer le fauteuil de premier magistrat de la ville de Ndioum se multiplient. La dernière tentative de faire croire à une investiture a été annoncée, est celle du maire sortant Cheikh Oumar ANNE, ministre de l’enseignement supérieur de recherche et de l’innovation également. Et il fait savoir à qui veut l’entendre que celle-ci aura lieu le 02 Octobre 2021. Certains jeunes de la commune pensent qu’il s’agit d’un non-évènement puisse que le chef de l’Etat lui-même n’a pas encore déterminé le profil des candidats. Ces ndioumois trouvent que cette déclaration investiture anticipée de monsieur Anne montre nettement qu’il est minoritaire dans sa ville et qu’il cherche à défendre un bilan peu élogieux.

Avec la candidature Du Dr Alassane Ndiaye, coordonnateur de la nouvelle plateforme citoyenne de Ndioum, une très rude bataille s’annonce en perspective dans cette commune du département de Podor et c’est pourquoi ces jeunes de la mouvance présidentielle invitent le chef de l’Etat à raisonner le maire sortant afin qu’il mette fin à ce qu’ils qualifient de forfaiture et qui va dans le sens contraire de la réalité politique du terrain. Une telle candidature est mal accueillie chez de larges franges de la population au premier rang desquelles les femmes et les jeunes, qui peinent à entrer en contact avec leur maire depuis de nombreuses années. Ses absences récurrentes à Ndioum en sont un exemple . Ils ajoutent que les rares fois où ils ont senti la présence du maire remonte en 2019 pendant la campagne présidentielle et lors de la tournée du chef de l’Etat en juin dernier. Il en a profité pour faire son show et tenter de donner bonne impression au président Sall.

Ces jeunes regroupés autour de la convergence des jeunes républicains et du mouvement des élèves et étudiants républicains estiment que cette collectivité décentralisée a réellement besoin du sang neuf pour décoller, à travers une meilleure vision dans la gestion des affaires de la cité et que le sir Anne a atteint ses limites et ne peut plus continuer à diriger la municipalité et demandent au chef de l’Etat de bien refléchir sur le choix à faire pour Ndioum pour éviter la défaite à Benno Bokk Yakkar dans la commune.

Signé Cojer et Meer de Ndioum

Author: S. N. NIASS

74 thoughts on “Investiture De COH Aux Elections Locales: La Cojer Communale Et Le Meer Dénoncent Une manipulation

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée.