L’Exploitation des Stagiaires au Sénégal

De nombreux jeunes étudiants font quotidiennement le tour des entreprises à la recherche d’un stage. Parmi eux, trop souvent, seuls ceux qui sont bien réseautés obtiennent des réponses favorables. En plus des difficultés liées à l’obtention d’un stage, ceux qui reussissent à en decrocher un sont exploités.

Les jeunes stagiaires sont victimes de pressions de la part de leurs chefs. Agressions verbales, abus et harcèlement sexuels,lourdeur des tâches…Malgré l’excentricité de leurs habitations, ils sont les premiers au bureau et les derniers à quitter. Parallèlement ils doivent faire face aux problèmes de transport et aux bouchons des heures tardives de décentes. Pour combler le tout, les stagiaires sont souvent sans rémunérations. Ceci est une violence du décret n°2015-777 du 2 juin 2015. Ce décret fixe les règles applicables au contrat de stage qui dit que l’indemnité mensuelle d’un stagiaire ou d’un apprenti ne peut être inférieure au salaire minimum de la catégorie d’emploi de référence. Rare aussi, sont ceux qui bénéficient d’une quelconque prise en charge médicale.

Selon nos concitoyens le décret n°2015-777 du 2 juin 2015 est jeté à l’oubli. Ce texte légiférant les contrats de stage a pour but de protéger les jeunes diplômés des abus cités ici et de garantir leur sécurité. 

Author: S. N. NIASS

200 thoughts on “L’Exploitation des Stagiaires au Sénégal

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée.